Les multinationales à l’assaut… (2/5)

| ChJ | Politis | hors-série n°52 | mai-juin 2010 |

… de la bio et du commerce équitable

JUSQU’À QUAND ALLONS NOUS PERMETTRE ?

La sociologie des membres de ce tout jeune réseau – qui compte déjà près d’une trentaine de groupes locaux et qui n’entend pas en rester là – est représentative de la population locale.

« Nous voulons nous réapproprier nos choix de consommation, agir au travers d’elle et mettre en application nos idées au quotidien, reconquérir notre autonomie », confirme Annie Nayrolles, fondatrice de ce mouvement que ne renierait pas Yann Fiévet (6), le bouillonnant président de l’association Action Consommation (7).

« Toute la semaine, je me plaignais des délocalisations, de la désertification rurale, de la spéculation sur les produits agricoles et sur notre alimentation et des méfaits des produits chimiques sur notre santé. Comme tout le monde ou presque, le samedi venu je poussais le Caddie®.Et puis un jour, j’ai eu un déclic et j’ai compris qu’il y avait un lien évident entre ce que je ne supportais plus et mon mode de consommation », explique Moune, une jeune mère de famille aveyronnaise membre du réseau Sortir du supermarché.

Loin des envolées sur papier glacé, les caissières, les fournisseurs, les paysans mesurent au quotidien l’engagement réel des distributeurs en faveur du commerce équitable. D’un certain commerce équitable…

« Actuellement, nous sommes dans une phase de promotion et de soutien du commerce équitable, qui ne constitue qu’un marché émergent.
Avec les volumes, les fournisseurs vont pouvoir écraser leurs coûts de production et nous pourrons ainsi augmenter nos marges
»
, déclarait le 17 avril 2006 un représentant des hypermarchés Leclerc dans une interview confession accordée au magazine L’Entreprise.

Est-ce pour cette raison qu’Édouard Leclerc a été décoré de la Légion d’honneur par Nicolas Sarkozy, le président du pouvoir d’achats ?

En très bonne compagnie (8)

Dithyrambique, le parti socialiste s’est félicité de l’événement.

« Edouard Leclerc aura donc attendu le 60e anniversaire de sa première échoppe à Landerneau pour être distingué. Outre les abus souvent dénoncés de la grande distribution, les ratés de la loi LME, saluons nous aussi l’aventure d’un homme qui s’est battu pour créer ce réseau et pour offrir des prix attractifs au consommateurs », s’est aussitôt félicité Pierre-Alain Weill, en charge des PME au parti socialiste.

Des prix attractifs ! Voilà bien le projet.

Dussent-ils avoir été vidés de tout contenu social et environnemental…

Sur ce sujet aussi, comme sur d’autres, les Verts et leurs alliés au sein d’Europe Écologie sont d’une extrême timidité. Tout autant que ceux qui se réclament de [ce qu'il reste de] la gauche.
Mais comment peuvent-ils prétendre vouloir changer le monde s’ils n’osent remettre celui-là en cause ?

Avec beaucoup moins d’égards le président du Venezuela, Hugo Chavez, a décidé en tout début de l’année 2010 de nationaliser les 60 magasins constituant les chaînes d’hypermarchés Exito et de supermarchés Cada, filiales vénézuéliennes du groupe français Casino auquel il a reproché d’avoir « augmenté ses prix à des fins spéculatives ».

« Jusqu’à quand allons-nous permettre qu’une multinationale vienne faire cela ici ? », a alors vociféré le président vénézuélien.

Jusqu’à ce qu’une réelle volonté politique, ici comme au Vénézuela, les mette enfin hors d’état de nuire.

Pour lire la suite de l’article, cliquez sur le lien ci-dessous


LES MULTINATIONALES À L’ASSAUT… (3/5)
PRODUCTION ET CONSOMMATION
……………DANS UN ESPACE THÉÂTRALISÉ

notes :
(6) auteur de Le monde en pente douce, éditions Golias, 2009 (voir aussi : http://www.yanninfo.fr)
(7) http://www.actionconsommation.org
(8) On note, parmi les heureux récipiendaires de la promotion 2010 : Ernest-Antoine Seillière (ancien président du MEDEF), Denis Kessler (ancien maoïste devenu vice président du MEDEF), Anne Lauvergeon (présidente contestée d’Areva), Paco Rabanne (couturier et voyant extralucide), Daniela Lumbroso (animatrice de télévision), Jean-Luc Hees (président de Radio France), Yann Arthus-Bertrand (ex photographe du Paris Dakar, nouvelle conscience écologique de l’Élysée), réalisateur du documentaire Home, opportunément diffusé la veille des élections européennes. Bien d’autres encore…