Hollande a-t-il donné son aval à l’extradition d’Aurore Martin ?

Le président de la République française a-t-il validé l’extradition vers l’Espagne de la française Aurore Martin arrêtée près de son domicile de Mauléon, le 1er novembre ? Pour le journaliste Karl Laske et selon des informations obtenues par Mediapart, la réponse est claire : « Hollande a donné son feu vert à l’extradition d’Aurore Martin ».

« Des consultations au plus haut niveau impliquant les ministres concernés et le président ont été conduites avant d’ordonner le transfèrement de la jeune femme », a confirmé Mediapart officieusement à l’Élysée.

Manuel Valls a pourtant assuré devant l’Assemblée nationale qu’il n’avait pris aucune décision.

Selon les informations recueillies par Mediapart à l’Élysée, « l’interpellation d’Aurore Martin n’avait au contraire pas de caractère fortuit ». « Les bonnes relations du président avec les autorités espagnoles et la volonté de renforcer la lutte antiterroriste facilitent ce type d’opération », lui a indiqué sa source.

Questionné par France Bleu Pays basque, en juillet 2011, après l’échec de l’arrestation d’Aurore Martin – protégée par une foule de militants à Bayonne –, François Hollande jugeait qu’il y avait « un principe de clémence à faire respecter ». L’exercice du pouvoir a semble-t-il modifié son point de vue souligne encore Mediapart.

Les questions qui fâchent…

Un ressortissant français peut-il être livré à la police d’une puissance étrangère sans l’aval du président de la République, du premier Ministre, du Garde des Sceaux ou encore du ministre de l’Intérieur ?

Comment le ministre de l’Intérieur a-t-il pu ignorer les appels de parlementaires du Pays Basque à l’instar de Jean Lassalle, affirmant avoir appelé lui-même directement le ministère de l’Intérieur ?Quelles sanctions ont été prises à l’encontre de ceux qui lui ont caché ces appels ?

Manuel Valls a attribué au hasard d’un contrôle routier de routine l’interpellation d’Aurore Martin. Il s’agissait selon le ministre, en ce jour de 1er novembre particulièrement meurtrier, de réprimer les automobilistes grillant allégrement les feux rouges et autres panneaux stops.

Comment expliquer qu’Aurore Martin ait été interpellée sur un rond-point ne comportant ni panneau stop ni feu rouge ?

Pourquoi les contrôles de police ont-ils immédiatement cessé après l’arrestation d’Aurore Martin ?

voir à propos de l’affaire Aurore Martin :

  • Aurore Martin soumise au régime d’exception
  • Aurore Martin : les élus des P.A. interpellent l’Europe
  • Georges Moustaki à propos de Manuel Valls : « Je réfrénais un salaud ! »
  • Hollande enterre la patrie des Droits de l’Homme
  • Pétition : Appel pour la libération immédiate d’Aurore Martin
  • pour signer la pétition de soutien, cliquez sur le bandeau ci-dessous…