Caisses non enregistreuses : censure du quotidien Le Parisien

Mon commentaire ci-dessous, placé sur le site du Parisien (pas très libéré de la puissance financière manifestement…) a été censuré à deux reprises ce matin. Etonnant non ?

| ChJ | site du quotidien Le Parisien | commentaire censuré | 25 janvier 2014 |

Le Parisien découvre aujourd’hui « en exclusif » ce que tout le monde sait depuis l’invention de la caisse enregistreuse et bien avant… la création du premier commerce redevable de l’impôt. Il y a déjà quelques temps…

Sauf que la dissumulation de chiffre d’affaires n’est pas l’apanage des commerçants indépendants communèment désignés sous le vocable de « petits commerçants »même s’ils pratiquent ce sport depuis toujours et dans des proportions qui n’ont parfois rien à envier aux dissimulations du bon docteur Cahuzac.

Le Parisien oublie que la grande distribution n’est pas en reste en matière de dissimulation de recettes. J’ai consacré un developpement détaillé à ces pratiques dans mon livre « Les coulisses de la grande distribution » et plus particulièrement dans « Quand les caisses virent au rouge » (page 71 et suivantes).

Le Parisien n’en dit mot. Y aurait-il un rapport avec le fait que la grande distribution est aujourd’hui le plus généreux annonceur de la presse écrite régionale et nationale ?

L’argent ne fait pas que rendre fou. Il peut rendre amnésique aussi…

***

Pour lire l’info exclusive du Parisien, cliquez sur l’image ci-dessous…