Existe-t-il des alternatives à la banque capitaliste ?

Daniel Bachet vient de publier L’autre finance – Existe-t-il des alternatives à la banque capitaliste ? aux éditions du Croquant, avec Philippe Naszályi.

« L’existence des banques relève d’une nécessité incontournable pour financer le développement économique et social. La question est de savoir de quelles banques nos sociétés ont vraiment besoin ? Il semble que ce soit la forme de banque que nous avons connue ces dernières années et plus généralement la banque capitaliste qui pose un problème majeur.

L’objectif de cet ouvrage est de montrer que la finalité des banques et des entreprises n’est pas de répondre aux impératifs de la bourse mais de se mettre au service du développement de l’économie réelle », expliquent les auteurs.

« Les banques coopératives répondent mieux à cet objectif que les banques classiques car elles n’ont pas le profit comme finalité prioritaire mais la production de biens et de services communs afin de privilégier les écosystèmes locaux et la consommation responsable.

La finance solidaire est une finance de proximité qui rend possible des initiatives économiques à forte utilité sociale et qui contribue au développement durable et local ».

L’ouvrage évalue la portée des formes les plus significatives de l’autre finance en soulignant la grande force mais parfois aussi les faiblesses des expériences concrètes réalisés à ce jour en France et dans le monde (banques coopératives, microcrédit, microfinance, etc.). « Cette finance s’appuie sur les valeurs de la démocratie (un homme = une voix) mais aussi sur la patience, le long terme et le risque partagée c’est-à-dire sur les idées qui créent du lien social et qui aident à vivre mieux « , expliquent Daniel Bachet et Philippe Naszályi.

[ pour télécharger la présentation de l'ouvrage, cliquez sur l'image ci-dessus ]


à propos des auteurs :

Daniel BACHET a été directeur du département « Entreprise » au Centre d’Études des Systèmes et des Technologies Avancées (CESTA) puis chargé de mission au Commissariat Général du Plan.
Chargé de mission à l’Agence Nationale pour l’Amélioration des Conditions de Travail (ANACT) jusqu’en 1996, il a été ensuite Maître de Conférences à l’Université d’Evry, consultant et chercheur au Centre Pierre Naville.
Il est aujourd’hui Professeur de sociologie à l’Université d’Evry.

Ses derniers livres portent sur les liens qui unissent l’entreprise, le travail et l’emploi. Il montre qu’il est possible d’assigner à l’entreprise une autre finalité institutionnelle que la recherche permanente de la rentabilité et du profit.

principaux ouvrages récents :
- Du travail à l’entreprise, Refonder les règles du jeu économique et social, Éditions universitaires européennes, 2010.
- Les fondements de l’entreprise, Construire une alternative à la domination financière, Les Éditions de l’Atelier, 2007.
- Sortir de l’entreprise capitaliste (en collaboration), Éditions du Croquant, 2007.



Philippe NASZÁLYI est directeur de la Revue des Sciences de Gestion, professeur associé à l’Université d’Evry, responsable de plusieurs formations en économie sociale.

Il est l’auteur de La nouvelle mutualité, Utopie ou refondation, publié aux éditions universitaires européennes en 2011.