« Christian Jacquiau relaxé… (texte de Thierry Jaccaud)

Editorial posté le 30 novembre 2011 sur le site de Thierry Jaccaud, rédacteur en chef du magazine de référence L’Ecologiste

Christian Jacquiau relaxé en appel


Une histoire invraisemblable. Christian Jacquiau, expert-comptable, est aussi l’un des principaux critiques de la grande distribution (voir son ouvrage Les Coulisses de la grande distribution chez Albin Michel) et de certaines formes du “commerce équitable” (voir son ouvrage Les Coulisses du commerce équitable. Mensonges et vérités sur un petit business qui monte chez Mille et Une Nuits). Le point commun de ces deux livres ? La rigueur du raisonnement et des références. Il a été interviewé de très nombreuses fois sur ces sujets.

Et voici qu’en 2008 un quidam l’interviewe pour L’Echo des Savanes. Lorsque l’interview est publiée en juin 2008, c’est la stupeur: il est attribué à Christian Jacquiau l’accusation ridicule selon laquelle l’association internationale Max Havelaar ferait travailler des « quasi-esclaves » ! Illico, l’association attaque en justice pour diffamation. En juin 2010, malgré le démenti formel de Christian Jacquiau et l’absence totale de ce genre de divagations par ailleurs, il est condamné. Pas à beaucoup, seulement 1 euro de dommages et intérêts (l’association réclamait 100 000 € !), mais sur le principe, c’est insupportable et il fait appel. Un comité de soutien se monte, et Christian Jacquiau découvre que celui qui l’a interviewé se présente lui-même comme un “imposteur professionnel” ! Enfin, le 23 novembre 2011, la Cour d’Appel de Paris rend son verdict et annule la condamnation de première instance.

Christian Jacquiau est donc blanchi de toute accusation de diffamation. Au bout de trois longues années. Ce n’est pas à l’honneur de l’association Max Havelaar. C’est à l’honneur de Christian Jacquiau de s’être battu non seulement pour rétablir le sien mais aussi pour « la liberté de la presse, la libre expression des individus, contre la censure des puissants et du pouvoir de l’argent, pour le droit à l’information des citoyens et à la critique. » Merci Christian.



pour aller sur le blog de Thierry Jaccaud, cliquez sur le bandeau ci-dessous…

Arrêt du 23 novembre 2011 condamnant Max Havelaar
Max Havelaar, mauvais payeur ?