C’est à nous, consommateurs, de créer un autre mode de consommation

| Céline Duchemin | L’Est Republicain | 31 aout 2012 |

Céline Duchemin : Carrefour annonce une baisse des prix, qu’en pensez-vous ?
Tout ça, c’est de la communication ! Cela fait 30 ans qu’ils disent qu’ils vont baisser les prix, mais si on regarde bien ils n’ont pas baissé au contraire. En 2008, quand « le président du pouvoir d’achat », Nicolas Sarkozy, a voulu légiférer sur la grande distribution dans le but de réduire les prix, il était convenu que pour pouvoir s’implanter sur de nouveaux sites, les distributeurs devaient puiser dans leurs marges arrière pharaoniques (de 40 à 50 % en moyenne) pour faire baisser les prix mais rien a été redistribué aux consommateurs…

Céline Duchemin : Le groupe veut aussi privilégier les produits locaux et revenir aux bonnes pratiques…
Les produits locaux sont présents localement dans les magasins pour calmer les paysans mais ce n’est pas ça qui fait vivre l’agriculture.
Et quant aux bonnes pratiques, ce n’est pas dans les gènes de la grande distribution. C’est un rouleau compresseur qui détruit tout sous prétexte de réduire les prix. On détruit la proximité, le monde agricole, le monde industriel et des emplois. On supprime de l’humain. La preuve, Carrefour annonce la suppression de 500 postes et le titre en Bourse augmente de 8 % La grande distribution est passée du métier d’épicier à celui de financier.

Céline Duchemin : Est-ce que les pratiques de la grande distribution vont évoluer ?
Je pense que ce système va finir par exploser dans un avenir qui n’est pas si lointain. Nous avons un pouvoir. Ce modèle n’est pas figé. C’est à nous, consommateurs, de créer un autre mode de consommation. Il existe déjà des coopératives d’achats, par exemple, qui sont de vraies alternatives à la grande distribution. Le consommateur peut changer ses habitudes pour une consommation plus responsable sans toucher à son pouvoir d’achat.

propos recueillis par Céline Duchemin pour L’Est Republicain.