B4.1 – Qui est vraiment le faux journaliste ?

| Justine Brabant | @rrêt sur images | 26 septembre 2008 |

« Rescapé d’une pirogue de la mort, élevée par des loups, cancéreuse et championne de jet-ski, handicapé, loueur de punks : ils se sont faits passer pour ce qu’ils n’étaient pas, et ont trompé Delarue, Dumas, Bataille et Fontaine, 7 à 8, et toutes les grandes émissions de la télé française… ».

Parmi les vedettes de cet excellent article consacré aux impostures et aux imposteurs par la journaliste Justine Brabant sur le site @RRÊT SUR IMAGES, créé par Daniel Schneidermann… un certain Frédéric Neidhardt se revendiquant « imposteur professionnel pour l’Écho des savanes ».

C’est sur la foi de cet amuseur public auto-proclamé que l’association de commerce équitable, Max Havelaar, m’a assigné en justice.


Piéger la presse, mode d’emploi

Pour passer à la télévision, Johanna s’est constitué un personnage de jeune femme atteinte de TOC. Coup double : non seulement elle est passée chez Bataille et Fontaine, mais elle a aussi été une des vedettes du film « 20 minutes de bonheur » dont un des réalisateurs, Oren Nataf, était notre invité le 19 septembre.
Johanna Blin est en fait une artiste qui a tiré quelques œuvres de cette expérience télévisuelle, comme l’ont relevé des @sinautes après notre émission sur « 20 minutes de bonheur ».

Artistes, journalistes ou militants ; ils sont nombreux, comme elle, à tenter de « piéger la télé ». Pour infiltrer le petit écran, ils se peaufinent des profils de personnages fantasques, mais capables de berner les présentateurs les plus aguerris.
Dans quel but ? Portraits de quelques imposteurs.

Fred Neidhart est dessinateur. Avec son compère Fabrice Tarrin, dessinateur également, ils ont « toujours aimé les farces ». Leur goût pour la rigolade les amène une première fois sur un plateau de télé, en 2004 : ils témoignent dans « C’est mon choix » (France 3) de leur amour pour Charlotte Gainsbourg.

En 2006, la revue de bande dessinée l’Echo des savanes les embauche pour qu’ils racontent leurs impostures dans ses colonnes.

Tarrin et Neidhardt décident de s’attaquer à n’importe qui, n’importe quand, à grands renforts d’humour potache et surtout, en ne s’interdisant rien.

Ils s’incrustent sur le plateau des 20 ans du Téléthon en se faisant passer pour un handicapé et son accompagnateur. Neidhardt se compose un personnage de radin pour « C’est mon choix » et pour l’éphémère émission de M6 « Sacrée Laurence ». Enfin, en 2008, il témoigne à Jean-Luc Delarue (« Ca se discute », France 2) de ses problèmes de masturbation compulsive.

[ pour afficher l'article au format PDF cliquez sur l'image ci-dessus ]





pour lire la suite…

B4.2 – Les impostures écrites du faux journaliste

[ cliquez sur le titre ci-dessus ]


A. Les coulisses d’une affaire peu équitable…
B. L’article, source de la plainte…
B4.1 Un faux journaliste ?
B4.2 Les impostures écrites du faux journaliste
B4.3 Les impostures télévisuelles du faux journaliste
B4.4 Nu chez MacDo, pédophile, pourquoi pas journaliste ?
C. Condamnation… Appel… Soutien…
C2 L’affaire en questions…
C4 Les dernières nouvelles de l’affaire…

[sommaire complet]


circuit court :

C – Condamnation… Appel… Soutien…