B4.8 – Demande de droit de réponse il y a bien eu…






« M. Jacquiau a attendu notre action en justice pour réagir à un article dont il connaissait l’existence et le contenu.


Si ces propos avaient été travestis à ce point, il aurait pu demander un droit réponse à L’Écho des savanes après parution »
,

disent les communicants de Max Havelaar.




« ne pas mentir… ne pas travestir la réalité… ne pas accuser sans preuve… »


Oui mais voilà…

Dès connaissance de la publication de cet article, dans le contexte énoncé ci-avant, une demande – par courrier recommandé avec demande d’accusé de réception (LR/AR n° 9292 0590 1 FR) – a été adressée à Monsieur Jacques GLÉNAT, directeur de la publication de l’Écho des savanes – de publier le DROIT DE RÉPONSE selon les modalités de l’article 13 de la loi du 29 juillet 1881.
Dans cette lettre, il lui était demandé de bien vouloir veiller au respect des modalités et délais légaux prévus par l’article 13 de la loi du 29 juillet 1881 et de m’adresser, dès publication, un exemplaire original du numéro contenant ce DROIT DE RÉPONSE, dont le texte est reproduit in extenso ci-dessous :

DROIT DE RÉPONSE

L’interview que j’ai accordée à l’Echo des savanes a été titrée :
« Christian Jacquiau : Max Havelaar fait travailler des quasi esclaves », ce qui ne peut en aucune façon refléter mes propos.

Je n’ai jamais déclaré que Max Havelaar ferait travailler des « quasi esclaves sur les sites de production, parfois des femmes au corps rongé par les produits chimiques ».

Max Havelaar garantit par son logo le comportement de ses concessionnaires à l’égard des producteurs auxquels elle demande d’appliquer les règles de l’Organisation Internationale du Travail parmi lesquelles l’interdiction du travail forcé.

Christian JACQUIAU

Cette demande adressée en lettre recommandée avec accusé de réception à Monsieur Jacques GLÉNAT n’a fait l’objet d’aucune réponse de la part du directeur de publication de l’Écho des savanes.

Ce DROIT DE RÉPONSE n’a JAMAIS ÉTÉ PUBLIÉ PAR L’ÉCHO DES SAVANES.

POURQUOI ?

Le Tribunal dans les attendus de son jugement en date du 21 juin 2010 a reconnu explicitement l’existence de cette demande de Droit de réponse. Il ne pouvait, bien évidemment, en être autrement. Mais alors… pourquoi le nier ?

[ Pour en savoir plus, cliquez sur l'image ci-dessus ]


Bien au delà… cette affaire soulève de nombreuses autres questions auxquelles il faudra bien répondre…

fausse identité…

faux journaliste…

vrai procès…





pour lire la suite…

C – Condamnation…

[ cliquez sur le titre ci-dessus ]


A. Les coulisses d’une affaire peu équitable…
B. L’article, source de la plainte…
B4.1 Un faux journaliste ?
B4.2 Les impostures écrites du faux journaliste
B4.3 Les impostures télévisuelles du faux journaliste
B4.4 Nu chez MacDo, pédophile, pourquoi pas journaliste ?
C. Condamnation… Appel… Soutien…
C2 L’affaire en questions…
C4 Les dernières nouvelles de l’affaire…

[sommaire complet]


circuit court :

C – Condamnation… Appel… Soutien…